louvre-1

Étape finale : Créteil – Paris

Après quelques 900 kilomètres de marche depuis notre départ de Marseille le 18 juin dernier, nous nous sommes élancé.e.s ce jeudi 4 août 2016 de Créteil pour notre dernière étape en direction de Paris, Champ-de-Mars. Une date qui résonne avec la nuit du 4 août 1789, date marquante dans l’abolition droits et privilèges féodaux (lire ce live-tweet par exemple). Une date qui résonne d’autant plus qu’aujourd’hui, il en faudrait plusieurs des nuits pour venir à bout des privilèges des féodalités du 21ème siècle !

Accueillie dans Paname par Paris Debout, cette dernière étape pour la paix, la justice et la liberté est passée par des lieux historiques du Paris révolutionnaire et républicain, comme les places de la Nation, de la Bastille et de la République. Notons que la Préfecture de Police ne nous a pas laissé emprunter le jardin des Tuileries, la place et le pont de la Concorde (anciennement « de la Révolution ») et surtout, refusé de passer devant l’Assemblée nationale, « maison du peuple » pour citer son Président.

Au-delà de l’ambiance festive et revendicative de cette dernière étape, composée de quelques 150 personnes, dont la quinzaine de marcheur.se.s habituelle, on notera un temps fort à République, aux alentours de 15h30 : une assemblée générale improvisée pour nous permettre de témoigner de notre expérience, de nos vécus, de nos rencontres, … Nous sommes arrivé.e.s à 19h au pied de la Tour Eiffel. Marseille – Paris. Plus de 900 kilomètres. Ça y est… nous l’avions fait !

Nous reviendrons plus tard et plus longuement sous forme de texte. À présent, place à la revue de presse, aux vidéos et aux photos !

Revue de presse :

La marche en vidéos :

Merci à Cyril Castelliti des Inrocks (suivre sur Twitter) pour ces vidéos et son live-tweet de la dernière étape.

La marche sur Périscope :

Merci à Paris Debout (suivre sur Twitter) pour ces vidéos.

La marche en photos :


fr3bourgogne

[PRESSE] Yonne : les militants de Nuit debout sont en marche !

Les Nuit Debout réalisent un tour de France à la marche pour diffuser leurs idées. Ils sont une quinzaine. Ils faisaient étape à Auxerre, dans l’Yonne, ce mardi 26 juillet 2016 avant de reprendre la route pour Paris.

Par Maryline Barate | Publié le 26 juillet 2016 à 11:12, mis à jour le 26 juillet 2016 à 11:15

Retrouvez l’article sur le site de France 3 Bourgogne

Nuit Debout est un mouvement citoyen et spontané qui s’est créé le 31 mars 2016 en réponse à la loi Travail. Pendant deux mois, ils ont occupé la place de la République, à Paris, ainsi que de nombreux autres agoras en province. Ils sont également très actifs sur les réseaux sociaux. Ils se sont fixé comme but d’alimenter le débat démocratique et de redonner la parole au peuple.

Alors que le mouvement avait disparu de l’espace public aussi vite et mystérieusement qu’il l’avait envahi, le voilà qui réapparaît sous la forme d’une marche. Une quinzaine de citoyens a quitté Marseille le 18 juin dernier. Ces marcheurs doivent arriver à Paris le 4 août. Leur objectif consiste à diffuser les idées de Nuit debout au fil de leur périple.

C’est précisément ce qu’ils ont fait à Auxerre, hier et aujourd’hui, lors d’une étape. Ils ont lancé le débat autour de revendications qui leur tiennent à cœur telles que la fin de la Vème République, la démission du gouvernement, le fin des accords de libre-échange transatlantique avec l’Amérique et le Canada… Ils veulent voir le citoyen remis au centre des décisions.


[PRESSE] Montceau News à notre arrivée à Perrecy-les-Forges

Un groupe de marcheurs pose ses tentes à Perrecy les Forges mais…

pas n’importe lequel !

Hier soir (dimanche), 7 marcheurs sont venus camper dans le parc du prieuré à Perrecy les Forges.

Floris, Jean-François, Romain, Jérémie, Johan, Camille et Kévin se sont retrouvés dans différentes villes du sud de la France pour marcher ensemble jusqu’à Paris.

Leur collectif se nomme “En marche pour la démocratie” , ils revendiquent dans un esprit pacifiste leurs idées.

Issus de tous milieux, pour la plupart ils ne se connaissaient pas avant de commencer cette aventure commune.

Leur itinéraire et leurs revendications sont disponibles sur leur page internet:

https://enmarchepourlademocratie.fr/

 


[VIDÉO] Vers une 6ème République

Mercredi 13 juillet, 19 heures, je reçois un coup de file de mon collègue nuideboutiste : ya une marche de plus de 100 personnes qui déboule à Mâcon et on est invité à aller les accueillir.

Bon. En fait ils ne sont pas vraiment 100, ils sont dix, mais ils font beaucoup bruit : quand on décide de prendre une photo, tout le monde se met à hurler « Mâcon soulève toi ! » en direction de là où se déroule la cérémonie officiel de la fête nationale, avec défilé militaire, tribune présidentiel et garde à vous.

Ça se passe environ 200 mètres plus bas, je ne pense pas qu’on puisse représenter quelque danger que ce soit, mais quand on se rapproche de la foule, voilà que la police se radine et nous demande de nous ranger sur le côté, et ensuite on ne nous lâche plus d’une semelle.

Le pays est en état d’urgence, on est bien d’accord. Sauf que le danger ce n’est pas nous. Le danger est de ne rien changer à la façon dont le système fonctionne. Le danger,selon nous, c’est la dictature financière et le consumérisme biocide qui va avec.

Après quelques parlementations, la police se rend bien compte qu’on n’est pas là pour commettre un attentat et on s’en va boire un coup un peu plus loin sur l’esplanade. On installe notre banderole Nuit Debout sur le garde corps et on interviewe Floris d’Aix-en-Provence. Son plan c’est : marcher jusqu’à Paris, occuper la place du Champ de Mars et écrire la constitution de la sixième République, un peu à l’instar de l’Islande ya déjà quelques années.

Alors évidemment faudra être hyper nombreux si on veut que cette nouvelle constitution remplace effectivement l’ancienne. Et donc tout un chacun est invité à rejoindre la marche, ou du moins à les rejoindre là-haut à Paris le 4 aout. Au pire on aura seulement un peu plus parler de la sixième république.

En tout cas ya jamais eu autant de monde à cette Nuit Debout-là. Je dirais 25000 personnes. (Peut-être aussi à cause du feux d’artifice…)

Manu Ho, de Nuit Debout Mâcon